Chinatown

Le quartier de Yaowarat (Chinatown) de Bangkok figure parmi les quartiers chinois les plus étendus et les plus populaires dans le monde.

La Thaïlande et la Chine ont beaucoup en commun en termes de nourriture, de culture et de relations ethniques. Beaucoup d’éminents hommes d’affaires thaïlandais ont des racines en Chine.Bangkok possède un quartier chinois très étendu et très animé où les visiteurs chinois peuvent acheter des médicaments à base de plantes, des bijoux et de l’or. Beaucoup d’entre eux vont également faire des offrandes aux nombreux temples chinois.
En sortant de Hua Lamphong, prenez vers la droite et dirigez vous vers le Wat Trai Mit, un temple, qui expose une statue de Bouddha de plus de cinq tonnes d’or massif . Probablement un record du monde , il faudrait vérifier au Guiness Book. Vu la vénération de Bouddha par les Thaïlandais, il n’est pas né celui qui osera la dérober.
Les enseignes sont écrites en Chinois et brillent de mille néons, la nuit venue.
L’or, et pas seulement les 5 tonnes de ce Bouddha, vous allez en voir à Chinatown.
En effet, Yaowarat est la rue des bijoutiers et posséderait la plus grande concentration d’or d’Asie du Sud-Est. Tous les bijoux possibles et imaginables : colliers, bracelets, bagues, médaillons, pendentifs. Tout cet or est présenté dans des boutiques de couleur rouge, qui lui donne un bel éclat.
Des dizaines de magasins vendent de tout, des pièce de voitures, des pneus, de l’alimentation et des bijoux fantaisie (gros et détail), de la quincaillerie, des lanternes chinoises et des calendriers chinois (avant le festival végétarien et le Sprint Festival, le Nouvel An chinois), des plantes médicinales et des thés, des nouilles de toutes sortes, des gadgets, des sacs et des accessoires de mode, des chaussures, etc…
Les fameuses porcelaines, statuettes et bronzes se trouvent à Akhenaton Ukase road. Dans ce quartier, l’un des plus anciens de Bangkok, certaines familles sont ici depuis plus de 200 ans.                                                                                                                                                      Ce bouillonnant quartier, un des plus grands Chinatown du monde, serait un tantinet sulfureux car il abriterait plus de 250 fumeries d’opium, plus de 150 usuriers, des établissements de jeux clandestins et une vingtaine de maisons de passes. Plusieurs journaux écrits en mandarin sont imprimés et vendus à près de 200 000 exemplaires.
N’hésitez pas à marchander dans ce secteur où de toute façon vous ferez de bonnes affaires.

No Comments Yet.

Leave a Comment